7 gestes pour une randonnée éco-responsable

par | 15 décembre 2021 | Randonnée / trekking : trucs et astuces

Loisir et écologie ne font souvent pas très bon ménage, vous le savez… et vous aimeriez bien faire autrement.

Bonne nouvelle pour vous : avec quelques menus ajustements, il est tout à fait possible de pratiquer la randonnée de manière éco-responsable !

Grâce à 7 gestes simples pour faire une randonnée éco-responsable, vous pouvez réduire votre impact sur l’environnement à (presque) rien. Un peu d’astuce, d’anticipation et de bonnes initiatives et le tour est joué ! 🌍

Alors, prêts à devenir un modèle en termes de randonnée éco-responsable ?

Si oui, c’est par ici que ça se passe 😉👇

 

Pourquoi opter pour une randonnée éco-responsable ?

 

Contrairement aux idées reçues, la randonnée est loin d’être le loisir le plus éco-responsable. Ce n’est pas parce qu’elle se pratique en plein air et à pied, qu’elle n’a aucun impact sur l’environnement… bien au contraire !

La responsabilité des randonneurs du monde entier est de respecter les paysages qu’ils aiment et qu’ils parcourent, notamment pour que les générations futures puissent elles aussi en profiter.

Malheureusement, tout le monde ne semble pas avoir pris conscience de la préciosité et de la fragilité des écosystèmes qu’il rencontre sur les sentiers, ni du risque qu’il leur fait prendre en se promenant par ici.

Randonner c’est bien, mais randonner en accord avec vos principes écologiques, c’est encore mieux !

C’est donc parti pour un tour d’horizon des 7 gestes pour une randonnée éco-responsable.

 

1. Ne pas jeter ses déchets lors d’une randonnée éco-responsable

 

Commençons par le plus évident lorsque l’on pense aux gestes à faire pour une randonnée éco-responsable : ne pas jeter ses déchets dans la nature.

 

ne pas jeter ses déchets durant une randonnée

Déchets abandonnés par des randonneurs sur l’Everest

 

Les déchets non biodégradables

 

La règle numéro un pour une randonnée écologique : on ne jette rien dans la nature !

Le moindre petit déchet que vous laissez là-haut y restera pour (très) longtemps et aura un impact énorme sur la faune et la flore locale.

Pour vous donner un ordre d’idée, un chewing-gum met 5 ans pour disparaître complètement et une bouteille en plastique, pas moins de 4 siècles !

Pour remédier à cela, deux solutions complémentaires s’offrent à vous :

  • Emportez toujours avec vous un sac poubelle (lui aussi biodégradable, autant faire les choses jusqu’au bout) pour stocker vos déchets non biodégradables jusqu’à votre retour.
  • Équipez-vous d’objets réutilisables pour boire, manger, vous moucher, etc. tels que des gourdes, des assiettes et des couverts réutilisables ou encore des mouchoirs en tissu.

En bref, ne jeter rien dans la nature… à l’exception de vos déchets biodégradables, seulement si cela est vraiment nécessaire.

 

Les déchets biodégradables

 

Par déchets biodégradables, nous entendons les déchets alimentaires non transformés (comme les épluchures de fruits et légumes ou les restes carnés) et les excréments des randonneurs.

Ainsi, pour réduire au maximum l’impact sur l’environnement de ces déchets difficilement transportables, nous n’aurons qu’un seul conseil à vous donner : enterrez tout ça dans une fosse !

Voilà un geste simple pour une randonnée éco-responsable que la plupart des randonneurs ignorent encore.

Pourquoi enterrer vos déchets biodégradables lors d’une randonnée ?

  • vos déchets risquent d’attirer des animaux dans des lieux où ils ne devraient pas s’aventurer
  • ils risquent de rendre malade ou même de tuer ces animaux
  • ils peuvent avoir un impact négatif sur les espèces végétales locales
  • si ils sont jetés dans la neige, ils rendront l’eau nauséabonde et malsaine au moment de la fonte (il existe cependant des sacs spéciaux permettant d’enfouir les déchets biodégradables sous la neige)
  • ils mettent relativement longtemps à se décomposer complètement et gâchent tout simplement le paysage

La solution est simple : munissez-vous d’une pelle pliante pour la randonnée et vous voilà paré pour votre randonnée éco-responsable !

Pour ce qui est du papier toilette, hors de question de le laisser sur place : ramassez-le et conservez-le dans un sac hermétique ou utilisez du papier toilette lavable en tissu.

 

Pour aller plus loin : le plogging

 

Depuis quelques années, une tendance venue de Suède a fait son apparition sur les sentiers de randonnée du monde entier : le plogging.

Derrière cet anglicisme se cache une pratique très simple, que vous appliquez peut-être même déjà : il s’agit de ramasser les déchets que vous rencontrez sur votre chemin de randonnée et de les jeter à l’endroit approprié lors votre retour à la civilisation.

Cette initiative éco-responsable fait d’ailleurs des adeptes, faisant de cette collecte de déchets l’objectif même de leur randonnée.

Lier l’utile à l’agréable, voilà une bonne idée pour préserver nos belles montagnes des randonneurs irresponsables !

 

2. Respecter les chemins balisés

 

Durant votre randonnée, faites attention où vous mettez les pieds !

En effet, en marchant hors des sentiers et des chemins balisés, vous piétinez et mettez en danger une faune et une flore, certes discrètes, mais non moins fragiles.

Notre conseil est donc très simple : respectez les chemins balisés et n’en déviez pas d’une semelle, pour le plus grand bonheur des edelweiss et de leurs cousines.

 

respecter la faune lors d'une randonnée éco-responsable

 

3. Ne pas cueillir d’espèces protégées pour faire une randonnée éco-responsable

 

Si les plantes et les fleurs poussent ici, c’est qu’elles ont une bonne raison d’y être.

Bien sûr, qui n’a jamais été tenté de s’en faire un joli petit bouquet en souvenir d’une randonnée. Mais voilà le problème : si chaque randonneur qui passe sur un itinéraire de randonnée cueille un bouquet de fleurs, que restera-t-il pour les animaux qui s’en nourrissent ?

Vous connaissez la suite.

En plus du piétinement que cela implique (comme nous venons de le voir), la cueillette d’espèces végétales protégées met en péril un écosystème déjà affaibli par l’activité humaine.

Alors, pour une randonnée éco-responsable, contentez-vous d’admirer ou de photographier ces beautés naturelles et laissez-les vivre leur destin de plantes sauvages, bien enracinées dans leurs chères montagnes. 😊

 

4. Porter des vêtements éco-responsables

 

Cela peut vous paraître étrange, mais si vous souhaitez être cohérent dans votre engagement écologique lors d’une randonnée en montagne, alors la question de l’habillement se pose.

En effet, la production des vêtements de randonnée consomme une grande quantité de substances chimiques qui rendent les produits imperméables, déperlants, robustes et/ou élastiques. Ces substances sont nocives aussi bien pour la santé que pour l’environnement (notamment les perfluorocarbures, dits PFC, qui rendent les vêtements imperméables).

Cependant, de plus en plus de marques portent une attention particulière à l’impact environnemental de leurs produits. Ainsi, des marques comme Lafuma, Millet ou Picture sont ainsi devenues de bons élèves en matière de vêtements de randonnée écoresponsables.

 

Comment choisir un vêtement de randonnée éco-responsable ?

 

1. Les Labels

Il existe de nombreux labels vous permettant de reconnaitre un vêtement de randonnée éco-responsable :

  • GOTS : garantit des matériaux textiles issus de l’agriculture biologique
  • OEKO-TEX 100 : garantit un produit sans substances nocives et allergènes
  • RDS : garantit que les oies dont sont issues les plumes n’ont pas été gavées, ni plumées à vif
  • Bluesign : garantit une production avec le plus faible impact sur l’environnement et les Hommes
  • PFC Free : garantit la non-utilisation de perfluorocarbures
  • OCS 100 : garantit la présence de matières biologiques dans le produit final.

 

2. L’usage de matériaux recyclés

 

Il est aujourd’hui possible de recycler une bonne partie des matières plastiques, alors pourquoi se priver ?

De nombreuses marques proposent ainsi des gammes de vestes et/ou de pantalons de randonnée fabriqués avec une membrane recyclée à partir de bouteilles en plastique.

Ces produits sont labellisés Bluedesign et Oeko-Tex 100.

 

3. La durabilité

 

L’une des qualités premières d’un vêtement éco-responsable est sa durabilité.

Cette caractéristique est jugée selon 3 critères :

  • la qualité du produit
  • son indice de réparabilité
  • sa garantie à vie

En bref, moins vous aurez à acheter de vêtements de randonnée dans votre vie, le mieux ce sra pour l’environnement (et pour votre porte-monnaie) !

 

Le must du must ? Achetez des vêtements de randonnée de seconde main, pour ne pas participer à la surproduction de vêtements.

Pour cela, vous trouverez très certainement votre bonheur sur campsider.com

 

vêtements de randonnée éco-responsables

 

5. S’équiper avec du matériel de randonnée éco-responsable

 

Pour être en adéquation avec vos envies de randonnée éco-responsable, équipez-vous avec du matériel de randonnée éco-responsable lui aussi !

Comme pour le point précédent, portez une attention à la manière dont a été conçu votre équipement, à ses matériaux et à sa provenance.

Sac à dos, tente, duvet, lampe, réchaud, savon biodégradable, brosse à dent, etc. tout votre équipement de randonnée peut devenir vert en un claquement de doigts.

 

6. Manger bio et/ou local

 

Comme pour les points précédents, le choix de ce que vous allez mettre dans votre casse-croûte durant votre randonnée compte.

Vous pouvez ainsi choisir des aliments issus de l’agriculture biologique, à la fois sains et beaucoup moins nocifs pour l’environnement, mais aussi des produits locaux comme le propose Watse, notre agence spécialiste du Tour du Mont Blanc, lors de ces randonnées organisées.

En consommant ces derniers, vous soutenez l’économie locale et vous réduisez significativement l’empreinte carbone de votre consommation annuelle.

Vous l’avez compris, tous les détails comptent pour réussir votre randonnée éco-responsable !

 

7. Choisir une destination proche de chez vous et utiliser un mode de transport doux

 

Vous voulez réduire votre empreinte carbone au maximum pour votre trek éco-responsable ?

Nos conseils sont simples :

  • Choisissez une randonnée proche de chez vous. En plus d’économiser du temps et de l’argent, vous aurez l’occasion de découvrir que la France et ses alentours regorgent d’itinéraires plus beaux les uns que les autres !
  • Prévoyez de vous rendre sur le lieu de départ de votre randonnée éco-responsable par un moyen de transport doux : covoiturage, transports en commun, vélo, etc.

Ces quelques gestes simples, en plus de vous remplir de fierté, renforcent la partie amusante et aventureuse de votre voyage.

Alors laissez vos clés de voiture à la maison et c’est parti pour l’aventure !

 


 

Vous voilà maintenant au point sur les habitudes à adopter pour une randonnée 100% éco-responsable ! 🌲

Ces 7 gestes simples, tout le monde peut les faire pour préserver l’environnement et garantir aux futures générations de randonneurs le plaisir de marcher dans des paysages grandioses et préservés.

Alors merci de vous en préoccuper et surtout bonne randonnée ! 😊

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

D’autres articles qui peuvent vous intéresser