Tour du Mont Blanc sans guide : 6 conseils pour le réussir

par | 25 janvier 2022 | Tour du Mont Blanc : conseils

Pour faire le Tour du Mont Blanc sans guide ou avec un accompagnateur, plusieurs possibilités de treks s’offrent à vous. Selon le parcours que vous choisirez, votre aventure durera entre 7 et 11 jours et sera plus ou moins sportive.

Dans tous les cas, vous aurez la chance de cheminer à travers les trois pays frontaliers du plus haut sommet d’Europe occidentale : la France, l’Italie et la Suisse !

Pour faire le Tour du Mont Blanc en toute sérénité, vous pouvez choisir de vous faire accompagner par une agence spécialisé ou un accompagnateur en montagne. Votre voyage sera d’autant plus confortable que vous n’aurez à vous occuper de rien ! 🙂

Pour ceux qui préfèrent vivre cette expérience seul, en famille ou entre amis, il est tout à fait envisageable de faire le Tour du Mont Blanc sans guide.

Grâce au bon balisage des sentiers du Tour du Mont Blanc, vous ne rencontrerez aucune difficulté technique insurmontable. De plus, de nombreux hébergements (refuges de montagne, gîtes, auberges…) vous permettent plusieurs options pour imaginer vos étapes !

Dans cet article, découvrez les conseils de nos guides et les questions à se poser pour réussir votre Tour du Mont Blanc à pied sans guide 🙂

 

Navigation rapide : 

  1. Choisir l’itinéraire
  2. Définir la période
  3. Trouver des informations
  4. Réserver les nuits dans les refuges et gîtes
  5. Se préparer physiquement
  6. Emporter le bon équipement

 

1 – Faire le Tour du Mont Blanc sans guide : quel itinéraire ?

 

Itinéraire du Tour du Mont Blanc en France

 

Pour faire le Tour du Mont Blanc sans guide, plusieurs itinéraires s’offrent à vous.

 

Le Tour du Mont Blanc sans guide intégral

 

C’est l’itinéraire classique pour faire le Tour du Mont Blanc sans guide.

Avec plus de 10 000 mètres de dénivelé, vous cheminerez sur près de 160 kilomètres et traverserez trois pays différents : la France, la Suisse et l’Italie.

Cette boucle intégrale ne fait l’impasse sur aucun passage. Il vous garantit la possibilité de découvrir tout ce que le Tour du Mont Blanc a à vous offrir : faune, flore, paysages grandioses…

Pour faire le Tour du Mont Blanc sans guide via cet itinéraire, il vous faudra compter entre 9 et 11 jours de voyage, selon le rythme que vous vous imposez.

 

Faire le Tour du Mont Blanc en 7 jours

 

Si vous ne souhaitez pas ou ne pouvez pas faire le Tour du Mont Blanc intégral, il est possible de raccourcir la durée du Tour du Mont Blanc pour le faire en seulement 6 jours (avec un rythme sportif) ou bien en 7 jours (préférable pour ne pas subir les étapes).

Pour cela, il est possible d’éviter de faire la première ou la dernière étape de la boucle classique, en décalant votre arrivée ou votre départ, par exemple.

Une autre solution, largement choisie par les trekkeurs, consiste à réaliser des transferts en transports en commun (bus, navettes, télécabines), par exemple entre les communes de La Fouly et de Champex. Selon votre préférence, il sera aussi possible d’emprunter des véhicules privés (taxis).

Pour profiter de votre Tour du Mont Blanc sans guide et en toute liberté, vous pouvez choisir Trekking Mont Blanc pour assurer l’ensemble de ces transferts. Notre agence réalise également le transfert de bagages entre vos différents lieux d’hébergement. Ainsi, vous marchez léger en ne portant que votre sac pour la journée ! 🙂

 

Faire le Tour du Mont Blanc en partie

 

Il est aussi possible de faire seulement une partie du Tour du Mont Blanc. Si vous n’avez pas le temps ou ne vous sentez pas de faire tout le Tour du Mont Blanc sans guide, il est possible de n’en réaliser qu’une portion choisie.

Par exemple, en effectuant un trek de 4 jours entre les Houches et Courmayeur vous aurez l’occasion de découvrir : les alpages du Turc, de splendides vues sur les glaciers et le Mont Blanc, le passage du col des Fours (situé à 2665 m d’altitude !). Vous découvrirez le célèbre val d’Aoste, tout en découvrant de la célèbre culture typique de cette région italienne, une fois arrivée à Courmayeur.

Un trek court par sa durée mais intense par les émotions qu’il procure !

 

2 – Quelle période choisir pour faire le Tour du Mont Blanc sans guide ?

 

La saison conseillée pour faire le Tour du Mont Blanc sans guide est l’été. Le reste de l’année, la plupart des hébergements sont fermés et la neige rend plusieurs portions dangereuses, voire même parfois, impraticables sans un équipement adéquat (crampons, piolet, etc).

 

De la mi-juin à la mi-juillet

 

Dès le printemps, les refuges sur le TMB et les gîtes commencent à ouvrir leurs portes. A la mi-juin, les températures sont généralement douces et idéales pour de la randonnée : il ne fait ni trop chaud, ni trop froid !

A cette saison, l’activité florale est intense en montagne, les sols sont tapissés de fleurs et l’air agite leur senteur. A cette période, faire le Tour du Mont Blanc sans guide est particulièrement agréable, notamment parce que la fréquentation des sentiers de randonnée est encore modeste.

Attention tout de même : car à cette saison, de la neige peut encore persister à plusieurs endroits en altitude et/ou peu exposés au soleil (ex : au niveau de la Fenêtre d’Arpette).

Si vous voulez faire le Tour du Mont Blanc sans guide, il vous sera alors indispensable de bien vous renseigner en amont auprès des Offices de tourisme, des gardiens de refuges et/ou du PGHM (Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne).

 

De la mi-juillet à la mi-août

 

A cette période de l’année, les journées sont longues et ensoleillées. Sauf exception, les chemins sont généralement dégagés : des conditions idéales pour le trekking et le Tour du Mont Blanc sans guide.

Mais c’est aussi le moment durant lequel le TMB est le plus fréquenté par les cohortes de randonneurs venues du monde entier. Le moment idéal pour faire des rencontres, découvrir les animations des villages de montagne ou encore profiter de soirées animées dans les refuges de montagne !

 

De la mi-aout à la mi-septembre

 

Il y a de moins en moins de monde sur les chemins du Tour du Mont Blanc et les températures sont encore parfaites pour effectuer un merveilleux trek.

Même si les jours ont tendances à raccourcir, les journées restent tout de même assez longues pour vous permettre d’en profiter pleinement. C’est donc une période idéale pour faire le Tour du Mont Blanc !

L’atmosphère y est calme et confortable. Plus tard, les journées commencent à être trop courtes et les températures à être trop basses. Il fait vite froid en montagne, et les refuges commencent à fermer.

 

3 – Où trouver des informations ?

 

Pour faire le Tour du Mont Blanc sans guide, il est très important de bien s’informer auparavant. Les sources d’informations sont multiples, et ne manquent pas, mais encore faut-il savoir à qui s’adresser. Voici quelques idées !

  • Les sites internet et blogs spécialisés sur le Tour du Mont Blanc : comme par exemple sur le blog du site de Trekking Mont Blanc. Vous y trouverez notamment des dizaines d’articles de blog à ce sujet (équipement nécessaire, meilleurs itinéraires…).
  • Le site officiel du Tour du Mont Blanc est également une bonne source d’information, notamment grâce à la possibilité de réserver les refuges directement en ligne.
  • Enfin, rien ne vaut l’expérience de ceux qui ont déjà fait le Tour du Mont Blanc sans guide. Pour cela, de nombreux blogueurs partagent leur expérience en ligne.
  • Le topo guide officiel du Tour du Mont Blanc : si vous voulez creuser le sujet plus en profondeur, vous avez la possibilité d’acquérir le topo guide officiel du Tour du Mont Blanc. A l’intérieur, de nombreuses informations sur l’histoire des régions traversées, des cartes topographiques complètes de la zone, les itinéraires de certaines étapes et des descriptifs détaillés de votre parcours.
  • Les cartes IGN : indisepensables pour vous orienter et pour un Tour du Mont Blanc sans guide plus serein. Les modèles de cartes à choisir :
    • La carte du Tour du Mont Blanc à l’échelle 1:50 000
    • ou
    • La carte IGN 3630 OT – Chamonix, Massif du Mont-Blanc à l’échelle 1:25000
    • La carte IGN3531 ET- Saint-Gervais-les-Bains, Massif du Mont Blanc à l’échelle 1:25000

Si vous décidez de choisir Trekking Mont Blanc pour organiser votre Tour du Mont Blanc sans guide, nous vous fournissons un road book détaillé de votre parcours ainsi qu’une carte IGN annoté de votre itinéraire.

 

4 – La réservation des refuges pour faire le Tour du Mont Blanc sans guide

 

Réserver les refuges sur le Tour du Mont Blanc

 

Si vous ne voulez pas faire le Tour du Mont Blanc en bivouac, vous devez trouver des hébergements qui vous accueilleront chaque nuit sur votre Tour du Mont Blanc sans guide.

 

Les refuges de montagne sur le TMB

 

Situés en pleine montagne, ils sont une variable essentielle à prendre en compte pour concevoir votre itinéraire du Tour du Mont Blanc sans guide puisqu’ils seront vos lieux de départ et d’arrivée.

Généralement, ces refuges proposent un système de demi-pension. Vous passez la nuit dans un dortoir ou une petite chambre, et on vous sert le repas du soir (généralement une soupe, un plat de féculent et un dessert. Un menu spécialement pensé pour reconstituer les pertes caloriques que l’on subit lors d’une journée en montagne).

Le matin, le petit déjeuner est compris dans la formule. Pour la journée, la plupart des refuges proposent des paniers repas (à réserver le soir, au moment de votre arrivée).

 

Les gîtes et auberges

 

Contrairement aux refuges situés en pleine montagne, les gîtes et les auberges sont situés dans les villages traversés. Généralement, ils sont bien plus confortables car plus faciles d’accès par la route ! Vous y aurez l’assurance de dormir sur une bonne literie.

Le lieu de repos idéal pour une pause durant votre Tour du Mont Blanc sans guide.

Mais si nous n’avions qu’un seul conseil à vous donner, c’est de réserver longtemps en avance. Très longtemps.

Sur le Tour du Mont Blanc, certaines nuitées dans les refuges de la haute saison affichent complet dès le mois de février. C’est la raison pour laquelle nous vous conseillons vivement de vous y prendre le plus tôt possible ! Pour la plupart, cela se fait directement sur Internet. Pour quelques hébergements, cela se fait à l’ancienne, par téléphone.

Attention à bien penser à préciser les allergies et les régimes alimentaires particuliers (végétarien, sans porc, etc) au moment de la réservation, afin de ne pas avoir de mauvaise surprise une fois sur place.

Si vous ne voulez pas prendre de risque avec le choix de l’hébergement lors de votre Tour du Mont Blanc sans guide, Trekking Mont Blanc peut s’en occuper pour vous. Vous n’aurez rien à faire, puisque c’est nous qui nous occupons de tout.

Les professionnels du trekking ayant des accès anticipés aux réservations des refuges de montagne, nous pouvons ainsi vous libérer du stress de trouver un hébergement pour chaque nuit.

 

5 – Comment se préparer physiquement pour faire le Tour du Mont Blanc sans guide ?

 

Pour faire le Tour du Mont Blanc sans guide, il est généralement conseiller de s’entrainer au préalable à la pratique de la randonnée.

Pour un entraînement efficace dans l’optique de réaliser leTour du Mont Blanc, nous vous conseillons de pratiquer la randonnée régulièrement, sur des terrains variés et avec un niveau de difficulté croissant (distances plus longues, avec plus de dénivelé, sorties plus escarpées…).

Il est également préférable de faire des randonnées de deux ou trois jours pour s’habituer à passer la nuit en montagne.

Mais si vous n’en avez pas la possibilité, alors il vous est aussi possible de vous entrainer grâce à d’autres activités sportives.

La course à pied : très bonne pour le cardio, elle augmente votre capacité respiratoire ainsi que votre endurance musculaire. Attention cependant aux blessures, car il serait dommage de devoir annuler son Tour du Mont Blanc à quelques jours du départ. C’est pourquoi lorsque vous courrez, il est important d’écouter votre corps et d’allonger la durée de vos sessions très progressivement pour éviter de vous faire mal.

Le vélo : très bon sport pour travailler votre cardio et vos capacités respiratoires tout en découvrant de nouveau paysages au rythme des pédales. Pour bien commencer, débutez par des sessions sur du plat de 1 à 2 heures, puis allongez progressivement la durée pour travailler votre endurance. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous attaquer à des cols de montagne pour améliorer votre forme tout en relevant de beaux défis physiques et en admirant la beauté du paysage.

La natation : c’est le sport idéal si vous souhaitez travailler votre endurance tout en préservant vos articulations. Il n’y a pas de meilleur sport pour éviter les blessures. La natation est aussi le sport par excellence pour travailler l’entièreté de son corps en une seule session.

 

6 – Un liste du matériel pour faire le TMB

 

Un trekkeur avec le bon équipement pour le TMB

 

Avant de vous lancer dans votre Tout du Mont Blanc sans guide, vous devez être équipé en conséquence. C’est pourquoi chez Trekking Mont Blanc, on vous a préparé une liste de matériel à emporter absolument lorsque vous débuterez votre Tour du Mont Blanc sans guide :

L’équipement idéal pour le TMB :

  • Un sac de randonnée adapté à la montagne, et assez résistant pour résister à la montagne pendant plusieurs jours. Le volume idéal étant de 30 à 40 litres si vous comptez passer vos nuits en refuges ou en auberge.
  • Des chaussures de montagne à tige haute avec des semelles qui accrochent bien, composées de Vibram ou équivalent pour absorber les chocs, et équipées d’une membrane Gore Tex ou équivalent pour l’imperméabilité. Et surtout, vos chaussures doivent bien tenir vos chevilles.
  • Des bâtons de randonnée : pour vous aider à mieux répartir le poids du corps et du sac à dos sur les 4 membres. En plus de vous aider à l’effort en montée, ils soulagent les articulations, et vous assurent un meilleur équilibre.
  • Une paire de lunettes de soleil : avec un indice de protection 3 ou 4 pour éviter les douleurs lorsqu’on est exposés de manière prolongée à la réverbération sur la neige et sur glacier.
  • Une protection pour la tête : buff, chapeau ou casquette vous éviterons les insolations.
  • Des pastilles purificatrices ou un filtre à eau : Même si il est facile de trouver de l’eau potable sur le Tour du Mont Blanc, il est toujours très important une solution de purification à portée de main.
  • Le duo carte et boussole pour s’orienter : si vous décidez de partir pour plusieurs jours, oubliez le GPS que vous ne pourrez pas toujours recharger.
  • La crème solaire : si vous ne voulez pas revenir avec des coups de chaud un peu partout !
  • Des gants fins pour le matin et le soir : car oui en montagne à ces périodes de la journée, il fait froid !
  • La très évidente trousse médicale pour être capable d’apporter les premiers soins en cas de bobo plus ou moins sérieux

 

Et enfin les vêtements à ne surtout pas oublier :

  • Plusieurs paires de chaussettes de randonnée adaptées pour éviter les ampoules et les douleurs.
  • Un pantalon de randonnée protecteur et résistant qui résistera à l’usure et aux éventuels accrocs des branches et des rochers.
  • Des t-shirts en fibres synthétiques ou en laine mérinos qui favorisent l’évacuation de la transpiration.
    N.B : la propriété anti-bactérienne de la laine de mérinos élimine naturellement les mauvaises odeurs. Magique non ?
  • Un polaire pour une meilleure isolation thermique. Elle vous permettra notamment de mieux conserver la chaleur du corps.
  • Une veste imperméable et coupe vent qui vous protégera des éléments et de mère nature.

Vous êtes prêt(e) à faire le Tour du Mont Blanc en toute liberté ! Pour toute question sur le trek ou sur l’organisation de votre aventure, contactez notre agence de guides spécialistes du TMB ! 🙂

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

D’autres articles qui peuvent vous intéresser