Liste de matériel pour le Tour du Mont Blanc (1/2)

Le Tour du Mont Blanc est un des plus beaux treks d’Europe et chaque année, des milliers de personnes viennent découvrir ses paysages variés et toutes les richesses de ses itinéraires. Si vous aussi, vous souhaitez partir à l’aventure autour du plus haut sommet de l’Europe occidentale, vous vous posez certainement une question : quel est le matériel pour le Tour du Mont Blanc ?

Le trekking est une activité sportive qui nécessite un matériel adéquat puisque tout se passe dans un environnement aussi beau qu’hostile : la montagne !

Dans cet article, nous souhaitons donc vous indiquer le matériel nécessaire pour réaliser un trek sans souci et avec tout ce qu’il faut dans le sac. Cette liste de matériel pour le Tour du Mont Blanc que nous vous offrons n’est pas exhaustive et évoluera en fonction de votre expérience, de la saison à laquelle vous partez et de l’itinéraire que vous envisagez de parcourir.

Dans cette première partie, nous vous indiquons ce dont vous aurez besoin pour réaliser un Tour du Mont Blanc classique en été ou au début de l’automne, sans traversée de glacier et en dormant en refuges

Dans un second article, vous pourrez découvrir la liste des vêtements, du matériel de bivouac et pour l’hygiène nécessaire sur le Tour du Mont Blanc.

Pour tout savoir des vêtements, du matériel de bivouac et des accessoires d’hygiène, consultez notre liste de matériel pour le Tour du Mont Blanc (2/2) !

Bonne lecture !

 

Matériel indispensable pour le Tour du Mont Blanc

Un sac de randonnée

matériel pour le tour du mont blanc : un sac de randonnée

Le sac de randonnée est la partie d’équipement la plus importante pour faire un trek comme le Tour du Mont Blanc. Il doit être assez grand pour contenir tout votre équipement et adapté à une randonnée de plusieurs jours. 

Pour un trek comme le Tour du Mont Blanc, en été, un sac d’une contenance de 40 à 50 litres est idéal, si vous dormez en refuges. Si vous réalisez le TMB en bivouac, il vous faudra un sac légèrement plus grand et d’une contenance comprise entre 60 et 80 litres. 

Attention, il n’y a pas que le volume qui compte ! Votre sac de randonnée doit aussi être adapté pour porter une charge de plusieurs kilos pendant plusieurs jours sans vous faire mal. Ce point est particulièrement important si vous faites un TMB en liberté ou en autonomie car la charge que vous porterez sera plus lourde (certainement supérieur à 10 kilos). 

Le dos de votre sac de randonnée doit être suffisamment rembourré aux endroits où la charge va reposer, c’est-à-dire aux épaules et au niveau du bassin. Vérifiez que les bretelles soient aussi suffisamment solides, épaisses et rembourrées pour qu’elles ne deviennent pas une source de calvaire.

Les sacs de randonnée sont généralement réglables en termes de tailles alors veillez à ce que le vôtre puisse être adapté à votre taille, de façon à ce que l’essentiel de la charge repose sur votre bassin.

En termes de conception, pour un voyage comme le Tour du Mont Blanc, préférez un sac qui comporte plusieurs compartiments (haut de sac, poches à gourdes, poche à camelbak, fond de sac, etc) plutôt qu’un grand sac de randonnée composée de quelques poches. Il sera peut-être plus léger mais ne sera pas pratique. De plus, dans un sac mal compartimentée, votre charge se déséquilibrera rapidement et vous risquez de souffrir de maux de dos en fin de journée.

Des bâtons de randonnée

batons de randonnée pour le trek

Certains trekkeurs marchent sans utiliser de bâton de randonnée. D’autres n’en utilisent qu’un, d’autres encore en ont deux. Chacun fait ce qu’il veut mais sur le Tour du Mont Blanc ou d’autres treks similaires, nous vous conseillons d’utiliser deux bâtons de randonnée

Ils sont extrêmement utiles pour répartir la charge que vous portez (c’est-à-dire votre matériel … et vous-même !) sur quatre appuis, plutôt que sur vos deux seuls jambes. Que ce soit en montée ou en descente, les bâtons de randonnée portent à chaque pas une partie de votre poids total. Sur une journée, on peut se passer de cette aide. Mais lorsqu’on marche plusieurs heures par jour, pendant plusieurs journées, pour des milliers de mètres de dénivelé, cette aide devient presque indispensable pour éviter les douleurs au dos, aux genoux ou au chevilles ! 

Lorsque vous choisissez vos bâtons de randonnée, vérifiez : 

  • Les poignées : elles peuvent être en plastique, en mousse ou en liège. Le plastique peut causer des cloques lors d’un usage intensif chez certains trekkeurs.
  • La longueur : s’il est réglable, pas de souci. Sinon, choisissez des bâtons qui conviennent à votre taille et dont la poignée permet une bonne utilisation en montée comme en descente
  • Le type de réglage du bâton de randonnée : la plupart des bâtons de randonnée se règlent par un système de vis qui peut lâcher si on se repose trop dessus. Certains bâtons utilisent des systèmes de clip, plus solides mais ils sont plus encombrants. D’autres encore, sont composés de 3 ou 4 brins pliables pour prendre un minimum de place et se ranger dans le sac. Ces derniers sont aussi souvent les plus chers.
  • La pointe : en métal, elle est plus solide mais absorbe moins les chocs qu’une pointe en caoutchouc.

 Une trousse de secours

trousse de secours de randonnée

Un jeune bouquetin regarde passer les trekkeurs sur le chemin du TMB

Veillez à toujours avoir une trousse de premier secours dans votre sac, au cas où vous seriez malade ou si vous vous blessez. 

Pas besoin d’embarquer toute une pharmacie, des compresses, un désinfectant, une pince à épiler et quelques autres choses feront l’affaire en premier soin. Pour constituer votre trousse de secours, il existe une multitude de listes sur internet. Vous pouvez aussi en trouver de toutes prêtes en pharmacie ou en magasin spécialisé.

Une housse de pluie pour votre sac

matériel pour le tour du mont blanc :  une housse de pluie

Pour protéger vos sac et votre matériel de la pluie, pensez à emporter une housse de pluie imperméable. De plus en plus souvent, les sacs de trek neufs sont vendus avec mais ce n’est pas toujours le cas. Pensez alors à en prendre une de la bonne taille !

En outre, une housse de pluie de pluie fluo ou de couleur vive vous permet d’être mieux visible lorsque le temps est mauvais.

Un sifflet

sifflet de détresse pour le trekking

Petit et très pratique, un sifflet vous permettra de vous signaler au cas où vous vous perdez. Cependant, cela peut facilement être évité si vous avez un sifflet. Certains sacs de trek en intègrent un en tant qu’attache au niveau de la poitrine.

Vous pouvez aussi trouver des sifflets de randonnée qui intègrent une petite boussole.

Une lampe frontale

lampe frontale de trek - decathlon

La lumière du jour disparaît rapidement en montagne et les refuges ne sont pas toujours très bien éclairés afin d’utiliser un minimum d’électricité.

Pour le soir et pour le matin, pensez donc à prendre avec vous une lampe frontale pour vous éclairer, pour lire ou simplement pour voir où vous mettez les pieds.

De préférence, choisissez-en une solide et imperméable et qui peut aussi bien fonctionner sur batterie rechargeable par USB que sur piles ! 

Un exemple ? la lampe frontale Trek 900 de Forclaz (photo)

Un briquet

emporter un briquet sur le tour du mont blanc

Un briquet est toujours utile en trek, que vous bivouaquiez ou non. À la différence des allumettes, un briquet ne devient pas inutilisable dès qu’il est mouillé et il prend moins de place.

Une couverture de survie

couverture de survie pour le trekking

La clé de la sécurité en randonnée est l’anticipation. Il vaut mieux anticiper les éventuels problèmes avant d’avoir à les régler. 

Dans cette optique, glissez une couverture de survie dans votre sac. Elle vous sera d’une grande utilité si vous ou un de vos compagnons de marche se blesse et que vous devez attendre jusqu’à ce que les secours arrivent.

Matériel pour se protéger du soleil sur le Tour du Mont Blanc

Des lunettes de soleil

matériel pour le tour du mont blanc :  lunettes de soleil

Des lunettes de soleil sont essentielles en montagne, surtout si vous avez les yeux clairs (bleus ou vert). Passer la journée dehors sollicite grandement les yeux et il faut les protéger pour éviter des maux de tête (ou pire) une fois le soir venu.

Sur le Tour du Mont Blanc, ceci est encore plus vrai que sur d’autres treks car on voit de la neige souvent et celle-ci renvoie fortement la lumière du soleil. 

Si vous voulez éviter une ophtalmie des neiges (une brûlure de la cornée qui a lieu quand on reçoit de la lumière de plusieurs directions en même temps, comme des montagnes enneigées, par exemple), portez des lunettes de soleil de catégorie 3, voire 4 si vos yeux sont sensibles.

Attention : il est interdit (et dangereux) de conduire avec des lunettes de soleil de catégorie 4 et plus !

De la crème solaire

crème solaire trek et randonnée

Vos yeux ne sont pas les seuls à devoir être protégés du soleil, votre peau doit l’être aussi. Croyez-nous, vous n’avez pas envie d’attraper un coup de soleil et de peler durant tout le temps de votre Tour du Mont Blanc. Emportez donc une crème solaire efficace.

La norme UPF vous indique de l’efficacité de la protection de la  crème solaire. Par exemple, un indice 50 bloquera 98% des rayons UV du soleil. 

Et pour protéger votre tête, n’oubliez pas de prendre une casquette ou un buff ! 

Une casquette

matériel pour le tour du mont blanc :  protection solaire

Votre tête a aussi besoin d’être protégée du soleil si vous ne voulez pas être victime d’une insolation. Portez une protection (casquette, buff, foulard, chapeau …) assez couvrante et qui bloque les rayons UV.

Pour la randonnée et le trekking, il existe des casquettes munies d’un voile supplémentaire qui protège les oreilles et la nuque. Choisissez une protection respirante afin de favoriser l’évacuation de la transpiration.

Matériel pour s’hydrater sur le Tour du Mont Blanc

Un moyen de purification de l’eau

pastilles purification eau randonnée

Sur le Tour du Mont Blanc, vous n’aurez généralement pas de problème pour trouver de l’eau. Il y en a tous les matins et tous les soirs. 

Cependant, et surtout en été, on est jamais à l’abri de devoir se ravitailler à une source naturelle. Dans ce cas de figure, il faut pouvoir purifier l’eau pour ne pas absorber de virus, de bactéries ni de résidus.

Pour cela, glissez une plaquettes de pastilles de purification d’eau dans une poche de votre sac. Les Micropur fort agissent en 2 heures maximum et permettent de conserver l’eau pendant des semaines ! Attention : ne buvez pas trop fréquemment d’eau purifiée grâce à ces pastilles car une consommation répétée peut avoir des effets néfastes sur le système digestif …

Un autre moyen de débarasser l’eau de ses impuretés est un filtre à eau. Il en existe de très nombreux et vous pourrez trouver des informations détaillés grâce à internet ou en magasin spécialisé.

Des gourdes

Gourde de trek et randonnée

Pour un Tour du Mont Blanc, il vous faut des gourdes ou des bouteilles d’eau qui peuvent contenir assez d’eau pour au moins une journée. Deux gourdes d’ un litre et demie chacune feront parfaitement l’affaire. 

Pourquoi deux ? Car si vous purifiez de l’eau, vous pourrez purifier le contenu de la première et attendre qu’elle soit propre en buvant l’eau de la seconde. Avec une seule gourde, vous devrez attendre que vos pastilles de purification aient fait effet pour vous désaltérer !

Matériel pour s’orienter sur le Tour du Mont Blanc

Une carte de l’itinéraire

carte de randonnée - orientation en trek

Que ce soit sur le Tour du Mont Blanc ou pour toute autre randonnée, d’une journée ou de plusieurs jours, emportez toujours une carte de votre itinéraire ! Les chemins ne sont pas toujours indiqués par des panneaux ni bien balisés et vous pourriez manquer une indication en marchant. Les cartes IGN TOP 25 sont précises et indiquent toutes les informations nécessaires.

Vous pouvez créer votre propre carte de trek sur Géoportail

Si vous préférez vous orienter grâce à un GPS de randonnée ou une application mobile, gardez à l’esprit que ce sont des appareils electroniques. Ils sont donc à la merci de l’eau, d’une chute ou d’une panne de batterie, à la différence d’une carte protégée dans un porte-carte.

Une boussole 

boussole et carte de randonnée et trek

Un carte sans boussole n’est pas très utile car vous ne saurez pas comment la tenir ni la direction à prendre. Prenez donc une boussole pour bien vous orienter et éviter d’emprunter le mauvais chemin.

Avant de partir, soyez sûr de savoir vous en servir correctement.

Le topo-guide du Tour du Mont Blanc

matériel pour le tour du mont blanc :  topo-guide ffr

Le topo-guide du Tour du Mont Blanc vous donnera toutes les informations sur l’itinéraire de votre Tour du Mont Blanc (voie principale et variantes), l’état des chemins, les bifurcations, les lieux d’intérêts et d’autres choses sur la région du Pays du Mont Blanc.

Vous le trouverez facilement sur Internet ou au rayon “librairie” des magasins de trek et de randonnée. Lorsque vous organisez votre Tour du Mont Blanc en liberté avec Watse, le topo-guide est fourni et commenté par un de nos guides ! 

Vous avec envie de partir à l’aventure sur les sentiers du Tour du Mont Blanc ? Découvrez ici tous nos itinéraires TMB !

Organisation professionnelle, pique-niques et en-cas préparés par un chef traiteur, guide local et expert du Tour du Mont Blanc, transfert des bagages … Watse Trekking vous offre l’opportunité de réaliser un trek de rêves dans les plus belles conditions.