Faire le Tour du Mont Blanc en trail : tout savoir pour un séjour réussi (préparation physique, matériel, …)

par | 27 mai 2021 | Uncategorized

Faire le Tour du Mont Blanc en trail est un objectif à long terme que beaucoup d’amoureux de montagne se fixe à plus ou moins long terme. Sur un parcours d’envergure et à travers des paysages grandioses, c’est un défi que l’on est fier est heureux de relever !

Quand on pense au Tour du Mont Blanc et au trail, on pense très vite au célèbre Ultra Trail Mont Blanc. Toutefois, réussir à faire cette course exigeante est un véritable parcours du combattant tant en termes d’inscription que de préparation physique. Cependant, on peut tout à fait faire le Tour du Mont Blanc en rando trail sur plusieurs jours comme des centaines d’adeptes de course en montagne le font chaque année.

Comment se préparer ? Quel équipement choisir ? Combien de temps prendre ? Dans cet article, nous répondons aux questions que l’on se pose lorsqu’on envisage de faire le Tour du Mont Blanc en trail ! 🙂

 

Le Tour du Mont Blanc, c’est quoi ?

 

Le Tour du Mont Blanc est un trek célèbre dans le monde entier. Son tracé parcourt trois pays : la France, l’Italie et la Suisse.

Bien qu’il ne comporte aucune difficulté technique d’envergure comme une traversée de glaciers ou des passages d’escalades, par exemple, le Tour du Mont Blanc est un défi physique, qu’on le fasse en trail ou en randonnée.

En effet, ce sont 160 kilomètres et 10 000 mètres de dénivelé positif (et autant de négatif) qu’il faut parcourir pour le réaliser. Le Tour du Mont Blanc intégral se découpe traditionnellement en 10 étapes lorsqu’on le fait en randonnée.

 

Comment se préparer pour faire le Tour du Mont Blanc en trail ?

 

La course à pied, meilleure sport pour préparer un trail de plusieurs jours

 

Si vous envisagez de réaliser le Tour du Mont Blanc en rando trail, vous devez être dans une bonne condition physique et avoir une certaine expérience du trail-running.

En terme de performances, vous devez être capables de parcourir 35 kilomètres et 2000 mètres de dénivelé positif et négatif… et ce, pendant plusieurs jours ! Même sans regarder le chronomètre, c’est une belle prouesse qu’on ne peut pas parvenir à réaliser sans expérience et sans une bonne préparation.

Pour vous préparer à faire le Tour du Mont Blanc en trail, vous devrez réaliser des courses présentant un profil similaire durant les mois précédent votre séjour autour du Mont Blanc. Les mois avant votre séjour de trail dans les Alpes, réalisez régulièrement des courses d’une difficulté progressive. Une préparation musculaire spécifique peut également vous être bénéfique.

Si vous avez l’opportunité de pouvoir faire des sorties en montagne durant vos week-ends, ne vous privez pas ! Si vous vivez loin des sommets, vous pouvez envisager de réaliser des séjours de préparation avec des sorties à la journée.

Vous pouvez aussi effectuer un entraînement croisé en faisant du vélo entre deux courses, par exemple.

De plus, avant de faire le Tour du Mont Blanc en trail, nous vous conseillons fortement de faire un trail de deux ou trois jours pour découvrir ce qu’est l’itinérance en montagne au rythme de la course. Car n’oubliez pas qu’à la différence d’une sortie à la journée, vous passerez vos nuits en refuge de montagne !

En outre, si vous décidez de faire le Tour du Mont Blanc sans guide, vous devrez porter vos affaires durant la journée et votre sac sera plus lourd que pour des sorties d’un jour.

Sachez que lorsque vous réalisez le Tour du Mont Blanc en trail avec un guide Watse, notre agence assure le transfert des bagages entre les différents hébergements pour que vous puissiez à la fois marcher et courir léger tout en disposant de toutes vos affaires le soir et le matin.

Enfin, nous vous conseillons d’effectuer une visite de contrôle chez votre médecin ou votre kinésithérapeute avant de faire le TMB.

 

Quel matériel pour faire un trail de plusieurs jours ?

 

Les vêtements enssentile pour faire le Tour du Mont Blanc en trail

 

Bien entendu, on ne peut pas faire le Tour du Mont Blanc en rando trail avec le même matériel qu’un randonneur en autonomie transporterait. Pour ce type de séjour, la priorité doit être donnée à la légèreté de votre sac de trail.

Si vous ne partez  pas avec une agence qui effectue le transfert des bagages, chaque gramme va compter.

Tout d’abord, il sera très difficilement envisageable d’effectuer le trek en bivouac. En effet, une tente et un duvet, aussi légers soient-ils, alourdiront trop votre sac. Et puis ce serait dommage de ne pas profiter de l’ambiance et de l’accueil des refuges sur le Tour du Mont Blanc !

Pour les repas, la meilleure option est de prendre vos petits déjeuners et vos dîners dans les refuges. Pour le midi, vous pouvez acheter des paniers pique-niques ou bien manger dans les refuges ou les villages traversés.

Ensuite, vous devrez choisir un sac suffisamment compact et adapté à la course en montagne. Nous vous conseillons de vous limiter à un sac de 30 litres, grand maximum.

Attention : ne choisissez pas un sac de randonnée car il ne sera pas adapté à la course à pied. L’idéal est un sac compact et léger qui épouse bien la forme du dos et qui est proche du corps.

En ce qui concerne les vêtements et le matériel de randonnée, emportez uniquement le strict nécessaire. Voici une check-list :

  • Une veste de randonnée imperméable type Gore-Tex
  • Une polaire ou une micro-polaire comme deuxième couche isolante
  • Un t-shirt respirant
  • Un pantalon adapté à la course de trail
  • Des chaussettes
  • Des sous-vêtements évitant les frictions
  • De la crème solaire
  • Une casquette
  • Un tour de cou
  • Des gants légers
  • Des lunettes de soleil
  • Une trousse de secours contenant le nécessaire
  • Une couverture de survie
  • Une poche à eau de type Camelbak d’une contenance d’au moins 1,5 litre
  • Une paire de bâtons de trail
  • Vos effets personnels (téléphone, portefeuille, etc)

 

Combien de temps pour faire le Tour du Mont Blanc en trail ?

 

En combien de temps faire le Tour du Mont Blanc en trail ? La réponse dépend de votre forme physique et de vos envies. Si les randonneurs réalisent le TMB intégral en 10 jours, les meilleurs coureurs de la planète réalisent l’UTMB en moins de 24 heures !

Généralement, les traileurs amateurs qui se lancent sur le Tour du Mont Blanc y consacre 5 ou 6 jours au rythme de 6 à 8 heures de course et de marche par jour. C’est une bonne durée pour réaliser des étapes longues tout en ayant le temps de profiter des paysages.

En faisant le Tour du Mont Blanc en trail sur cinq jours, ce sont des journées composées de 3 à 40 kilomètres et d’environ 2000 mètres de D+ et de D- qu’il faudra faire. Vous pouvez tout à fait choisir de les raccourci ou de les allonger. Vous pouvez aussi consacrer une journée au repos au milieu de votre périple.

Concernant la meilleure période pour faire le Tour du Mont Blanc, elle se situe entre la mi-juin et la mi-septembre, avec un pic de fréquentation entre le 15 juillet et le 15 août. En dehors de cette saison, les hébergements sont presque tous fermés et la neige peut encombrer sérieusement les sentiers.

 

Faire le Tour du Mont Blanc en rando trail avec un accompagnateur ou en liberté

 

Faire le tour du mont blanc en rando-trail avec un guide

 

Il est tout à fait possible de faire le Tour du Mont Blanc en trail sans guide. Si vous avez déjà fait un séjour trail de plusieurs jours, que vous êtes confiant sur votre forme physique et que vous souhaitez réaliser ce beau défi en solo, vous avez la possibilité de le faire.

Cependant, si vous n’avez jamais couru en montagne pendant plusieurs jours et/ou que vous ne voulez pas vous occuper de toute l’organisation et la logistique avant et durant votre séjour, il est préférable de partir avec un guide.

Faire le Tour du Mont Blanc en rando trail avec un guide et une agence de trek présente plusieurs avantages.

Tout d’abord, vous n’aurez qu’à porter vos affaires de la journée, ce qui facilitera grandement votre progression et mettra moins votre corps à l’épreuve que si vous deviez tout transporter sur l’intégralité du parcours. De plus, vous pourrez emporter davantage de bagages que ce que vous pourriez porter, pour plus de confort au refuge.

En outre, vous n’aurez pas à vous soucier des réservations dans les refuges qui peuvent être fastidieuses sur le TMB. C’est un trek très prisé et dès le mois de février, certaines nuitées affichent complet pour les mois de juillet et août ! Les professionnels ont des places réservées.

En somme, vous n’aurez qu’à venir, courir, marcher et profiter !

Enfin, partir avec un guide spécialiste du Tour du Mont Blanc sera source de sérénité. Vous ne risquerez pas de vous égarer et en cas de blessure, un professionnel de la montagne sera là pour vous assister. Il saura aussi vous motiver, vous aider à progresser et pourra partager avec vous sa connaissance du Pays du Mont Blanc.

 


 

Vous avez une question sur le Tour du Mont Blanc ? N’hésitez pas à nous écrire, nos guides seront ravis d’échanger avec vous ! 🙂

 

 

0 commentaires

D’autres articles qui peuvent vous intéresser