Comment choisir des chaussures de randonnée / trek ?

par | 3 février 2020 | Matériel de trek et de randonnée, Randonnée / trekking : trucs et astuces

Marcher avec des chaussures de randonnée ou de trekking adaptées est essentiel pour éviter les blessures (au dos, aux genoux, aux chevilles) et pour éviter les désagréments (pieds mouillés, ampoules). Mais choisir des chaussures de randonnée et de trek est une affaire compliquée pour une raison simple : il n’existe pas de chaussure de montagne universelle.

Vous n’utiliserez pas la même paire pour faire une balade en forêt, une randonnée intense vers un sommet ou un trek de plus d’une semaine. Imaginez-vous réaliser l’ascension du Mont Blanc en sandales ou faire une balade en forêt avec des chaussures d’alpinisme ?

À chaque sortie en montagne sa paire de chaussures, bien que certaines soient plus polyvalentes que d’autres.

Pour choisir les bonnes chaussures de randonnée ou de trek, vous devez prendre en compte plusieurs paramètres pour éviter de souffrir à chaque pas et notamment :

  • votre morphologie
  • le poids de votre sac à dos
  • le type de randonnées et de treks que vous souhaitez réaliser
  • le type de terrains arpentés

Comment choisir des chaussures de randonnée / de trek ? Dans cet article, les guides de Trekking Mont Blanc vous offrent tous leurs conseils pour trouver la paire qui est faite pour vous ! 🙂

 

Sommaire : 

 

 

Choisir des chaussures de randonnée / trek : quels critères ?

 

Vous avez certainement déjà constaté qu’il existe des dizaines de modèles de chaussures de montagne différents. Des hautes, des basses, des aérées, des imperméables, des lourdes, des légères … mais quels critères sont les critères qui vous permettront de faire le bon choix ?

 

1 – Des chaussures de randonnée ou de trek avec un bon maintien de la cheville

 

maintien de la cheville des chaussures de randonnée & trek

 

Sauf si vous ne faites que des promenades sur des sentiers qui ne sont pas accidentés et qui ne présentent pas de forts dénivelés, vos chaussures de randonnée doivent maintenir vos chevilles et les couvrir. Lors d’une randonnée de plusieurs jours, ce sera essentiel car vous allez certainement traverser des terrains variés.

Choisissez des chaussures de randonnée ou de trek qui maintiennent bien votre cheville pour éviter les entorses.

De plus, en maintenant vos articulations, elles les soulageront et vous éviteront d’avoir mal en fin de journée ou après plusieurs jours de trek.

 

2 – La rigidité de la semelle

 

rigidité de la semelle des chaussures de trek et de randonnée

 

Si vous marchez sur des chemins accidentés, optez pour des chaussures avec des semelles rigides. Elles assureront un meilleur maintien de votre pied dans la chaussure.

Une semelle rigide vous permet de marcher sur des cailloux et des rochers sans glisser ni “plier” vos chaussures. Pour des sorties présentant de faibles dénivelés, choisissez des chaussures de randonnée avec des semelles souples.

Les semelles rigides (chaussures d’alpinisme et de randonnée en haute montagne) sont fabriquées en gomme dure. Elles offrent une forte adhérence et durent dans le temps. À l’inverse, les semelles souples (chaussures basses et mid) sont faites dans des gommes tendres et facilitent le déroulé du pied mais elles ont une durée de vie plus courte.

 

3 – L’accroche de la semelle

 

comment choisir des chaussures de randonnée et de trek - accroche de la semelle

 

Choisir des chaussures de randonnée ou de trek qui offrent une bonne accroche est nécessaire pour quasiment tous les types de sorties en montagne. Avec des baskets ou des semelles lisses, vous glisserez à la moindre flaque de boue ou au premier rocher mouillé sur le chemin !

Choisissez des chaussures de montagne avec des semelles qui ont un crantage adapté à vos sortie.

Un crantage marqué et une semelle large sont parfaits pour des terrains boueux alors que des crampons peu profonds et une semelle large seront recommandés pour des terrains rocailleux et durs.

 

4 – L’amorti des chaussures de randonnée

 

amorti chaussures de randonnée et trek

 

Des chaussures de montagne avec un bon amorti sont nécessaires pour ne pas souffrir de maux de dos ou articulaires. Si pour une randonnée d’une journée, ces maux restent relatifs, ils peuvent devenir une gêne de premier plan pendant un trek de plusieurs jours.

Croyez-en l’auteur de ces lignes, faire un trek avec des vieilles chaussures qui n’ont plus d’amorti est une vraie souffrance !

Les chaussures de randonnée sont composées de plusieurs semelles :

  • une semelle interne : elle peut s’enlever pour être nettoyée et être remplacée par une autre.
  • une semelle intercalaire : généralement composée en EVA (polymère) ou en mousse, plus rarement en gel, elle amortit les coups. L’EVA offre un meilleur amorti que la mousse mais il s’use également plus vite.
  • La semelle externe : cramponnée, son rôle est d’assurer l’accroche de vos chaussures de randonnée / trek. En fonction de sa composition, elle peut être plus ou moins amortissantes.

Comparez les compositions des différentes chaussures de randonnée / trekking pour trouver celles qui vous conviennent.

 

5 – La protection

 

protection des chaussures de trek

 

Des chaussures de randonnée ou de trek sont la cible de chocs, d’écorchures et d’accrochage sur les sentiers de montagne et de forêt. Cela participe à leur usure et à leur détérioration.

Est-ce que vous avez envie de faire un trou dans vos chaussures de montagne à cause d’un caillou sur le chemin ? Même une entaille qui est à première vue superficielle peut s’approfondir et s’élargir par la suite, ce qui usera vos chaussures de montagne et les rendra davantage perméables.

Si vous ne faites pas que des balades sur des chemins roulants, choisissez des chaussures de randonnée et de trek protégées.

Des pare-pierres latéraux sont présents sur de nombreux modèles de chaussures de randonnée en moyenne et haute montagne et sur la majorité des chaussures de trek. Ils permettent d’éviter que les cailloux sur le chemin ne viennent érafler, entailler, voire trouer, vos chaussures.

Certaines chaussures de trekking ont des systèmes de renforcement qui permettent au tissu ou au cuir de moins souffrir de l’usure.

Un autre élément de la chaussure de randonnée ou de trek permet de protéger votre pied : la languette. Une languette épaisse sera plus protectrice mais peut gêner. Essayez les chaussures pour vous assurer que vous y êtes bien

 

6 – L’imperméabilité des chaussures de randonnée et de trek

 

comment choisir des chaussures de randonnée et de trek - imperméabilité

 

L’imperméabilité des chaussures de randonnée et de trekking est un argument souvent avancé par les fabricants pour louer les avantage de leurs produits. Cependant, aucune chaussure n’est à 100% imperméable ni ne le reste. De toute façon, ce n’est pas à souhaiter puisque vos pieds ne pourraient pas respirer.

Certains matériaux sont plus étanches que d’autres et protègent très bien de l’eau. Les membranes Gore-Tex, Novadry, Sympatex, etc assurent une certaine imperméabilité (variable en fonction de l’indice d’imperméabilité) tout en restant respirantes.

Elles permettent à vos pieds de rester au sec en marchant dans l’herbe mouillée, dans la boue, sous la pluie, voire en marchant directement dans des flaques, mais elles ne resteront pas imperméables si vous marchez de manière prolongée dans l’eau !

Comment prolonger l’imperméabilité de vos chaussures de randonnée et de trek ?

Nettoyez-les régulièrement car la boue est corrosive et abîme les membranes. Commencez par les brosser puis utilisez une crème adaptée pour les traiter. Vous pouvez aussi utiliser un imperméabilisant en spray ou en crème.

 

7 – Le laçage

 

laçage chaussures de randonnée et de montagne

 

En fonction du type de chaussures, un, deux ou trois crochets de maintien vous permettront de nouer vos lacets. Ils sont essentiels pour maintenir vos pieds et vos chevilles.

Des lacets et/ou des oeillets auto-bloquants vous permettront de bien serrer vos lacets sans effort. Ils éviteront aussi à vos lacets de se défaire pendant votre randonnée.

Si vous optez pour des chaussures légères, vous pourrez apprécier les systèmes de laçage rapide qui se font et se défont d’une seule main.

 

Faire durer ses chaussures de randonnée et de trek

 

prendre soin de ses chaussures de montagne pour les faire durer

 

Les chaussures de randonnée et de trek sont la partie d’un équipement de randonnée que l’on ne veut pas renouveler tous les six mois. Voici quelques éléments qui vous permettront de choisir des chaussures de montagnes qui dureront longtemps.

 

La composition des chaussures de randonnée et de trek

 

  • Les chaussures de montagne en cuir sont très résistantes et dureront longtemps en plus d’offrir une bonne imperméabilité. Cependant, elles sont assez lourdes.
  • Les chaussures en nubuck (cuir traité) sont plus légères mais un peu moins résistantes.
  • Les chaussures en matière synthétique (mesh) sont très légères et respirantes mais elles sont également plus fragiles et perméables.

 

La semelle intermédiaire

 

semelle intermédiaire chaussures de randonnée

 

  • Les semelles intermédiaires en EVA offrent un grand amorti mais s’usent assez vite.
  • Les semelles en mousse sont moins amortissantes mais plus durables que celles en EVA
  • Les semelles intermédiaires microporeuses intégrées aux chaussures haut-de-gamme sont très légère, amortissantes et offrent une grande stabilité mais s’usent très vite.

 

La semelle d’accroche

 

  • Les gommes dures équipent les chaussures d’alpinisme et de randonnée en haute montagne. Elles ont utilisés pour des semelles très rigides qui offrent une excellente adhérence et durent dans le temps.
  • Les gommes intermédiaires sont plus tendres mais restent adhérentes et facilitent le déroulé du pied. On les trouve sur la plupart des chaussures de trek et de randonnée en moyenne montagne conçues pour marcher sur des terrains variés.
  • Les gommes tendres se retrouvent dans les semelles des chaussures basses faites pour des randonnée sur terrain peu accidenté. Le déroulé du pied est facilité mais elles sont moins résistantes à l’usure.

 

Nettoyez et entretenez vos chaussures de randonnée et de trekking

 

Pour prolonger la durée de vie de vos chaussures de randonnée et de trek, nettoyez-les régulièrement ou lorsqu’elles sont trop sales. La boue sèche attaque les membranes et fait rouiller les crochets métalliques.

Commencez par brosser vos chaussures de montagne avec une brosse à poils tendres, un chiffon et un peu d’eau, si besoin. Si vos chaussures sont en cuir ou en nubuck, appliquez une lotion d’entretien qui nourrit le matériau. Faites bien pénétrer avec une brosse ou un tissu et laisser sécher. Veillez à utiliser un produit adapté à vos chaussures !

Si vos chaussures sont en mesh synthétique, vous pouvez les imperméabiliser régulièrement à l’aide d’un produit en spray ou en crème.

 

Faites réparer vos chaussures de montagne

 

Même si vos chaussures ont vécu de nombreuses randonnées et de treks de plusieurs jours comme le Tour du Mont Blanc et que leur état est usé, elles peuvent peut-être encore vous accompagner si un cordonnier en prend soin.

Un spécialiste pourra remplacer les pièces qui sont trop usés comme les œillets ou les crochets. Il pourra aussi y effectuer des travaux de rénovation en changeant la languette, voire en re-semellant vos chaussures.

 

Les différentes chaussures de randonnée et de trek

 

Il existe différents modèles de chaussures de randonnée et de trek sur les sites de vente en ligne et dans les magasins de sport. Lesquelles choisir pour quelle randonnée ?

 

Les chaussures d’alpinisme

 

chaussures d'alpinisme

 

Elles sont faites pour … l’alpinisme.

Plus précisément, les chaussures telles que celles de La Sportiva ou Garmont sont conçues pour marcher sur la neige, la glace et hors sentier et accueillir des crampons. Elles montent sur une bonne partie du tibia pour offrir un maintien maximal. Leurs semelles sont rigides pour ne pas se plier et offrir une excellente adhérence.

 

Les chaussures de trek

 

choisir des chaussures de trek

 

Les chaussures de trek sont conçues pour réaliser des randonnées de plusieurs jours et des treks variés sur des terrains très diversifiés et avec un équipement lourd. Elles sont montantes pour assurer un bon maintien de la cheville.

La semelle intermédiaire est généralement fabriquée pour ne pas s’user trop vite et offrir un très bon amorti, vital quand on marche plusieurs jours d’affilée. La semelle d’accroche est généralement assez large et le crantage est intermédiaire pour créer un bon compromis entre accroche, adhérence et confort de marche.

Pour choisir des chaussures de trek, nous vous conseillons d’opter pour un modèle imperméable car vous n’êtes pas à l’abri d’un jour de pluie (ou plusieurs) durant votre voyage !

Les chaussures de randonnée en haute montagne sont similaires à celles-ci à la différence que la semelle y est plus rigide et plus étroite. Cela leur offre une meilleure adhérence sur terrain accidenté.

 

Les chaussures de randonnée “mid”

 

Choisir des chaussures de randonnée en moyenne montagne

 

Les chaussures à tige “mid” sont faites pour la randonnée en moyenne montagne.

Avec à la fois un bon maintien de la cheville et une accroche et un amorti corrects, elles sont certainement les chaussures de randonnée les plus polyvalentes. Elles sont également plus légères que les précédentes et ne vous gêneront pas pour une promenade.

Vous pouvez marcher sur des sentiers accidentés si vous avez une expérience de la randonnée. Vous pouvez aussi faire un trek de 4 jours ou plus avec ces chaussures. Cependant, pour sur une randonnée plus longue ou en autonomie, vous risquez de souffrir de maux de dos articulaires, surtout si vous avec un sac à dos lourd.

 

Les chaussures de randonnée à tige basses

 

chaussures de randonnée basses

 

Les chaussures à tige basse ne maintiennent pas les chevilles. Elles sont donc plutôt faites pour des randonnée à la journée en plaine ou en moyenne montagne avec de faibles dénivelés.

Leurs semelles sont souples pour favoriser un déroulé du pied facile. Leur principal atout est leur légèreté par rapport aux modèles évoqués plus haut. Les adeptes de randonnée sportive les apprécient donc naturellement.

En termes d’adhérence, les chaussures basses étaient généralement peu accrocheuses. Cependant, on en trouve maintenant avec des semelles très adhérentes faites pour les marches d’approches de spots d’escalades et de via ferratas.

 

Les chaussures de trail

 

chaussures de trail running - caractéristiques

 

Les chaussures de trail sont plus pensées pour la course en montagne que la randonnée. Logiquement, elles sont très légères et offrent un très bon amorti. Leur crantage est généralement profond et leurs semelles sont étroites pour offrir une marche à la fois précise et adhérente.

Cependant, aérées et fabriquées en matière synthétique, les chaussures de trail ne protègent pas et ne maintiennent pas les chevilles !

À choisir en connaissance de cause.

 

Les sandales de randonnée

 

sandales de randonnée - avantages et limites

 

Marcher en montagne en sandales est une option peu commune mais envisageable.

L’été, vous apprécierez avoir des chaussures très aérées plutôt que de grosses chaussures de trek. Cependant, vous ne pourrez pas faire de grands dénivelés. Les sentiers accidentés seront à proscrire même s’il est à noter que les fabricants créent depuis plusieurs années des sandales de randonnées avec des semelles de plus en plus techniques.

Enfin, si vous voulez réaliser le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle dans les règles de l’art, ce sont les chaussures de randonnée à choisir !

 

Comment essayer des chaussures de randonnée et de trek ?

 

Maintenant que vous en savez plus sur les critères à prendre en compte pour choisir vos prochaines chaussures de randonnée ou de trekking et les principaux modèles existant, voici quelques conseils pour ne pas vous tromper au moment de l’essayage !

  • Lorsque vous essayez vos chaussures de montagne, il faut qu’il y ait un espace de 1-2 centimètre pour que votre pied ne soit pas trop serré. Pour vérifier, poussez votre pied vers l’avant. Vous devez parvenir à glisser un doigt entre l’arrière de la chaussure et votre talon.
  • La chaussure doit maintenir le pied en place et votre talon ne doit pas se soulever de la semelle lorsque vous marchez. Sinon, vous pouvez changer de pointure ou opter pour une semelle intérieure plus haute.
  • Les orteils ne doivent pas être serrés. Vérifiez que vous pouvez les bouger un peu à l’intérieur de la chaussure de randonnée.
  • La rigidité peut vous paraître une gêne dans le magasin mais gardez à l’esprit que vous allez marcher avec ces chaussures sur des sentiers rocailleux !
  • Essayez vos chaussures avec des chaussettes de randonnée et pas des chaussettes trop fines. Vous risqueriez de vous tromper de pointure et de vous retrouver à l’étroit.

Vous pouvez maintenant  choisir vos prochaines chaussures de randonnée ou de trek en connaissance de cause ! 🙂

Nous espérons que cet article vous sera utile. Si vous avez une question, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire, nous serons ravis de vous lire et d’échanger avec vous.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

D’autres articles qui peuvent vous intéresser