5 conseils pour faire le Tour du Mont Blanc en famille

par | 17 septembre 2020 | Tour du Mont Blanc : conseils

 

Le Tour du Mont-Blanc en famille : vous en rêvez, mais vous n’osez pas franchir le pas ?

C’est vrai, l’organisation d’un trek accompagné d’enfants peut faire peur. Votre enfant pourra-t-il suivre le rythme ? Le séjour tournera-t-il au cauchemars quand le petit dernier refusera de faire un pas de plus ?

Passer ces quelques réticences légitimes, vous découvrirez vite que la randonnée est un exercice des plus complets.

Outre ses bienfaits physique, cette pratique sensibilisera les plus jeunes à l’intérêt de préserver les paysages alpins, sa faune et sa flore. Une belle occasion aussi de leur permettre de déconnecter des écrans (et vous avec) et de passer des moments de complicités et de transmission avec eux.

Ainsi, avec une organisation adaptée aux capacités des enfants et quelques bons conseils pratiques, vous allez apprendre que rien n’est impossible en famille !

 

Grâce à ces 5 conseils à prendre en compte avant de partir en montagne, vous allez devenir le meilleur des guides pour vos rejetons !

 

Navigation rapide :

 

Le Tour du Mont-Blanc en famille, oui mais à partir de quel âge ?

 

S’il est tout à fait possible (et même bénéfique) de pratiquer la randonnée en montagne avec votre enfant depuis son plus jeune âge, envisager un trek autour du Mont-Blanc avec un bambin ou un jeune enfant est risqué, si ce n’est déconseillé.

En effet, l’exercice du trek en montagne nécessite pour sa part une certaine endurance, l’effort physique s’étendant sur plusieurs jours. On estime qu’un enfant en aura les dispositions autour de 10 ans, âge auquel il aura quasiment atteint les mêmes capacités de marche qu’un adulte.

 

 

Evidemment, cette estimation dépend de l’habitude qu’à votre enfant de pratiquer la randonnée. Ainsi, un enfant de 8 ans rodé à la marche en montagne sera certainement plus à l’aise qu’un enfant de 10 ans sans expérience, à vous de juger ! Ne le surestimez pas, au risque de le mettre en difficulté et de le dégoûter de la marche…

Sachez également, qu’avant l’âge de 15 ans, il est fortement déconseillé de monter au delà des 2500 mètres d’altitude, notamment en raison du manque d’oxygène entraînant le « mal aigu des montagnes ».

En bref, avant de vous lancer dans une expérience comme le Tour du Mont-Blanc avec vos enfants, testez leur endurance et évitez les étapes trop techniques ou en trop haute altitude.

 

Adapter son programme de trek aux capacités des enfants

 

Votre enfant est enfin prêt à vous suivre vaillamment sur les sentiers alpins ? Bravo, c’est déjà un grand pas !

Cependant, et même si le Tour du Mont-Blanc est un trek accessible à la plupart des adultes, il n’en reste pas moins une randonnée de niveau assez élevée. Vous devrez donc songer à adapter votre rythme et votre programme au plus jeune de vos marcheurs.

Ainsi, il est primordial d’étudier préalablement le circuit que vous envisagez de suivre: les dénivelés sont-ils trop importants ? Les chemins trop escarpés ou le long de falaises ? Les réponses à ces questions définiront déjà une bonne partie de votre trajet en éliminant certains tronçons.

Le temps et le rythme de marche sont également des données à prendre en compte. Un enfant sera certainement plus lent et demandera plus de pauses qu’un adulte. Pensez donc à planifier des moments de repos et des étapes plus rapprochées pour éviter les fins de journées difficiles.

Pour un adulte, on estime à 11 jours le temps de faire le Tour du Mont-Blanc dans son intégralité.

En famille, envisagez un parcours plus court de 4 jours ou de 7 jours avec un guide ou en liberté. Pour faciliter le déroulé de votre trek, vous trouverez également des navettes effectuant les transferts entre les différents lieux de randonnée du Mont-Blanc.

Vous pourrez ainsi profitez d’un trek en famille moins difficile, qui vous offrira à vous et à vos enfants de beaux moment de marche, sans passer à côté de paysages à couper le souffle.

 

Prévoir un équipement adéquat et de qualité, pour les grands comme pour les petits

 

Les enfants ça grandit vite, c’est vrai !

Pour autant, il est nécessaire d’investir dans des équipements solides et confortables et de ne pas trop le charger afin de lui offrir les meilleures conditions de randonnée possible.

En effet, les jeunes randonneurs ne doivent avoir à porter plus de 10 à 15 % de leur poids, sans quoi leur dos en pleine croissance pourrait en pâtir… Pensez donc à vous équipez vous-même d’un sac un peu plus grand pour pouvoir vous charger des affaires de vos enfants.

 

 

Pour ce qui est de l’équipement :

 

  • Le choix des chaussures en est l’élément principal. De cette façon, favorisez les chaussures de randonnée montantes, tenant bien la cheville, parfaitement imperméables et avec une semelle crantée qui accroche bien. Il est bien sûr toujours conseillé de les porter au préalable pour les faire aux pieds de leur petit propriétaire.

 

  • Pour les jours de beau temps, prévoyez le trio chapeau, lunettes et crème solaire qui vous sera d’un grand secours pour protéger leurs yeux et leur peau fragiles.

 

  • Pour les intempéries, munissez votre enfant d’une veste coupe-vent la plus imperméable possible, de type goretex. Lors de l’achat d’une veste, faites bien attention à l’indice Schmerber indiqué en millimètres: plus l’indice est élevé, plus la veste est imperméable (au moins 10 000 mm pour un bon résultat).

 

  • A contrario, éviter de donner des bâtons de marche à vos enfants. La plupart du temps ils ne s’en servent pas et se prennent les pieds dedans, ce qui peut même être dangereux en descente…

 

Comme vous l’aurez compris, randonner avec un enfant, c’est aussi une charge de matériel supplémentaire à transporter pour les adultes. Si vous souhaitez vous en délester, il existe des services de transfert de bagages entre vos hébergements.

Ainsi, petits et grands peuvent apprécier la randonnée sans être surchargés !

 

Profiter de son Tour du Mont-Blanc en famille pour sortir des sentiers battus

 

Votre enfant aime la randonnée, c’est un bon point. Cela ne l’empêche pas de rester un enfant pour autant et une activité comme la marche lui paraîtra peut-être monotone, voir désagréable à la longue.

 

 

Pensez donc à ponctuer votre parcours de randonnée de moments ludiques pour rythmer ses journées et l’éveiller aux beautés de la montagne. Voici quelques exemples qui vous inspireront :

 

  • Muni d’un appareil photo, il pourra apprendre à capturer de belles images. Il s’enthousiasmera d’autant pour ce paysage de montagnes qui forme un visage ou pour ces petites fleurs qui lui rappellent celles de votre jardin. La photo est un excellent outil pour éveiller sa curiosité sur des détails qu’il n’aurait peut-être même pas remarquer sans cela.

 

  • Ménagez des pauses dans des endroits stratégiques pour observer la faune sur le Tour du Mont-Blanc. Ici une marmotte, là un bouquetin, là-haut un gypaète barbu. Discrétion et patience seront vos alliés, pour le plaisir de tous. Les grottes, les cours d’eau, les lacs sont aussi de bons moyens de rythmer votre parcours avec des moments d’observation de l’environnement et de ses habitants.

 

  • Pensez au geocaching, une carte au trésor grandeur nature qui fait un succès auprès des adultes comme des enfants. Le principe est simple : grâce à une application smartphone, partez à la recherche de « geocaches » (des boites/balises cachées là par d’autres joueurs) près de votre lieu de randonnée pour sortir des sentiers battus. Une bonne occasion de parcourir la montagne tout en s’amusant !

 

  • Motivez votre petite troupe pour construire une cabane, organisez la visite d’un alpage, prévoyez une étape à dos d’âne ou profitez tout simplement de la nuit loin de la pollution lumineuse pour observer les étoiles

 

Malgré ce que l’on pourrait penser de primes abords, la variété des activités envisageables durant un trek autour du Mont-Blanc en famille est finalement assez grande.

Alors profitez-en pour vivre une randonnée qui sort de l’ordinaire !

 

Favoriser les hébergements d’altitude aux bivouacs

 

Enfin, pour un trek en famille autour du Tour du Mont-Blanc, il est vivement conseillé de réserver des hébergements plutôt que de bivouaquer.

Bien sur, bivouaquer pour passer vos nuits au cœur de la nature est une expérience enrichissante pour les plus jeunes. Cependant, cela vous demandera d’alourdir votre chargement, ainsi que de prévoir une organisation plus difficile à mettre en œuvre avec des enfants.

Sachez également que le bivouac sur l’itinéraire du TMB est soumis à certaines règles. Vous trouverez plus d’informations à propos de ce sujet dans cet article spécialement dédié au Tour du Mont Blanc en autonomie.

En famille, le plus simple est donc de loger dans des refuges, des auberges ou des gîtes où vous n’aurez qu’à vous installer pour passer une bonne nuit de sommeil. Pour plus de faciliter, vous pouvez même vous laisser guider sur des treks courts durant lesquels logements, navettes et transferts des bagages seront pris en charge.

Bref, vous n’aurez plus d’autres soucis que de passer un moment unique en famille au cœur des Alpes !

 


 

Maintenant que vous savez tout sur l’organisation d’un bon trek en famille autour du Mont-Blanc, il est temps de partir gambader sur les crêtes avec vos enfants !

 

Prendre en compte l’âge et les capacités physique de celui-ci est bien sûr le conseil numéro un dans le choix d’un itinéraire. Vous l’aurez compris, ne voyez pas trop grand. Il sera toujours temps d’augmenter la difficulté du trek avec l’expérience de terrain.

La question du confort, qu’il soit matériel ou organisationnel est également très important. Un bon équipement, complet et de qualité peut faire la différence dans les moment les plus difficiles.

De même, se délester des questions de bivouac et du transport des bagages est un point non négligeable pour vous permettre de profiter au maximum de votre séjour en famille. Pour cela, la meilleure chose est de faire appel à une agence spécialisée comme Watse/Trekking Mont-Blanc qui se chargera de prévoir votre trek sur mesure.

Enfin, il est nécessaire de proposer des activités ludiques et de différentes sortes au fil du séjour. Elles permettront de rythmer la randonnée en découvrant les richesses alpines et d’apprécier les moments de marche à leur juste valeur.

 

Alors, prêts à partir en famille autour du Mont-Blanc ?

 

 

0 commentaires

D’autres articles qui peuvent vous intéresser