Cet été, vous voulez faire le Tour du Mont Blanc … et vous avez raison ! Le TMB est l’un des plus beaux treks en France et en Europe. Il offre des panoramas et des ambiances très variées qui vont des glaciers éternels aux villages de montagne en passant par les forêts, les alpages et de fantastiques sentiers en balcons.  Malgré sa beauté, ce trek reste un voyage à pied en montagne de plusieurs jours et à ce titre, vous devez bien vous préparer pour vivre un séjour sans accroc ni pépin physique. Comment vous préparer pour le Tour du Mont Blanc ?

Dans cet article, nous vous offrons tous nos conseils pour une préparation au Tour du Mont Blanc réussie et profiter à fond de votre aventure autour du mythique dôme de neige !

 

La difficulté du Tour du Mont Blanc

 

Variante Tour du Mont Blanc Fenêtre d'Arpette

La montée à la Fenêtre d’Arpette, ascension connue sur le TMB

 

Pour préparer le Tour du Mont Blanc, il faut d’abord bien en connaître la difficulté. On dit souvent qu’il s’agit d’un trek de niveau modéré car les passages techniques sont rares, voire inexistants, et que les dénivelés positifs quotidiens sont presque toujours d’environ 1000 mètres ou moins. Mais il n’existe pas un mais des TMB et la difficulté change grandement selon la durée et la façon dont vous voulez le réaliser.

Les options sont diverses et vous pouvez tout aussi bien choisir de réaliser le Tour du Mont Blanc intégral en 10 ou 11 jours, le TMB par la Haute Route, aérien et alpin ou un trek “confort” d’une semaine ou moins.

La Grande Boucle ne fait l’impasse sur aucun paysage et peut emprunter des passages physiques. Le Tour du Mont Blanc par la Haute Route est un circuit par les hauteurs qui traverse des glaciers et quelques passages techniques et avec quelques dénivelés importants. Un Tour du Mont Blanc de 7 jours sera plutôt placé sous le signe du confort et le but sera de découvrir le meilleur du Tour du Mont Blanc le temps d’une semaine.

En fonction de l’itinéraire, du nombre d’étapes, de la distance et du dénivelé quotidiens, la difficulté sera donc variable. Pour vous donner un ordre d’idée, le Tour du Mont Blanc intégral se fait en 10 ou 11 jours et compte 10 000 mètres de dénivelé répartis sur 160 à 170 kilomètres de distance.

En outre, le niveau physique et le poids de votre sac ne seront pas les mêmes selon que vous décidiez de faire le Tour du Mont Blanc en bivouac ou bien en prenant vos repas et en dormant en refuges. Un TMB en liberté et en bivouac sera un voyage d’évasion et de découverte mais il sera plus physique que si vous ne deviez pas porter tente, sac de couchage, matelas de sol, réchaud, popotte et nourriture !

Lors de la phase de préparation du Tour du Mont Blanc, choisissez un itinéraire d’un niveau de difficulté qui correspond à ce que vous recherchez : un trek flâneur avec des efforts physiques moyens, un moment d’évasion de plus d’une semaine ou un trek sportif et montagnard.

Pour préparer votre TMB, consultez les blogs de celles et ceux qui l’ont déjà réalisé, documentez-vous (le topo-guide du TMB de la Fédération Française de Randonnée est un source précieuse d’informations) et demandez conseil à des guides de treks spécialistes du Tour du Mont Blanc.

Si vous partez en compagnie d’un groupe, n’hésitez pas à contacter l’agence de trek et à leur demander des détails sur la difficulté du parcours et les gens auxquels il s’adresse pour éviter les mauvaises surprises. Faire un trek qui n’est pas fait pour vous pourrait être une source d’ennui ou de difficulté.

 

À quelle saison faire le Tour du Mont Blanc ?

 

préparation tour du mont blanc : quelle période

Au début de la saison, les fleurs sont partout sur le sentier

 

La période recommandée pour faire le Tour du Mont Blanc va de mi-juin à mi-septembre. Avant ou après, ce n’est pas idéal pour des raisons météorologiques et logistiques (beaucoup de refuges n’ouvrent que durant ces trois mois). Quelle période choisir ?

 

Préparer le Tour du Mont Blanc en juin

 

De mi-juin à début juillet, les sentiers ne pas trop fréquentés. Les journées sont longues et douces en moyenne montagne, ce qui est idéal pour réaliser un trek. La floraison est intense et la faune est active. Cependant, la neige peut subsister tardivement dans les endroits les plus élevés et/ou ombragés et particulièrement aux cols. Si vous prévoyez de partir durant cette période, adaptez votre itinéraire et votre matériel et renseignez-vous sur l’état d’enneigement des passages-clés comme la fenêtre d’Arpette, par exemple.

 

Faire le Tour du Mont Blanc du 14 juillet au 15 août

 

De mi-juillet à mi-août, c’est le moment que le plus de trekkeurs  choisissent pour faire le Tour du Mont Blanc. La majorité sont en vacances, le temps est idéal pour randonner et les chemins sont dégagés. Si vous partez à cette période, voici un conseil de Pierrick et Sébastien, nos guides :

” Pour éviter de toujours marcher devant ou derrière un groupe de randonneurs, faites le TMB à l’envers ! Ainsi, vous ne suivrez ni ne précéderez personne puisque vous croiserez les autres trekkeurs et vous aurez plus de temps pour profiter des spots d’intérêt du TMB. “

 

Le Tour du Mont Blanc en septembre

 

La période de fin août à mi-septembre est aussi une belle saison pour réaliser le TMB car la fréquentation est en baisse sur les chemins, les refuges sont toujours ouverts et la météo est toujours bonne. C’est aussi la meilleure période si vous envisagez de passer par des endroits élevés car la neige est absente.

 

Préparation du Tour du Mont Blanc : l’organisation et la logistique

 

préparation tour du mont blanc refuges et réservation

Les refuges sont vite complets sur le TMB

 

Les refuges de montagne

 

Si vous souhaitez préparer le Tour du Mont Blanc par vos propres moyens, nous vous conseillons de le faire le plus longtemps à l’avance possible, particulièrement en ce qui concerne les refuges.

En effet, les refuges sont pris d’assaut par les randonneurs du monde entier. Dès le mois d’avril, certains d’entre eux affichent “complet”. Réservez vos places bien en avance, surtout si vous souhaitez partir en juillet ou en août. Durant cette période, certaines nuitées sont déjà complètes dès les mois de janvier et février !

Lors de votre réservation, pensez à indiquer si vous avez un menu alimentaire particulier (allergie aux oeufs, à l’arachide, végétarien, etc). Pensez également à emporter suffisamment de liquide durant votre trek car tous les refuges de montagne n’acceptent pas la carte bleue comme moyen de paiement. Le prix d’une nuit en demi-pension dans un refuge sur le Tour du Mont Blanc varie entre 45 et 80 €.

 

Les transports

 

Pour réussir votre préparation du Tour du Mont Blanc, veillez à obtenir toutes les informations concernant les transports avant, pendant et après le trek.

Pour accéder aux départs du Tour du Mont Blanc et à Chamonix, vous pouvez choisir de venir en bus, en train, en voiture et même en avion. Si vous réalisez le Tour du Mont Blanc avec un guide, identifiez le moyen de vous rendre au lieu de rendez-vous le jour du départ. N’hésitez pas à poser la question à votre accompagnateur, certains mettent en place des navettes pour récupérer les marcheurs.

Si vous souhaitez effectuer un transfert en bus durant votre Tour du Mont Blanc, renseignez-vous sur les lignes de bus que vous allez prendre et leurs horaires. De manière générale, l’itinéraire est bien desservi.

Liens utiles :

 

Le bivouac sur le Tour du Mont Blanc

 

Si vous envisagez de faire le Tour du Mont Blanc en bivouaquant, vous allez vivre une formidable aventure proche de la nature ! Sachez cependant que les règles de camping sont strictes sur le TMB et que la réglementation du bivouac n’est pas la même dans les trois pays transfrontaliers du Mont Blanc.

De manière générale, si vous désirez planter votre tente à proximité d’un refuge, demandez au gardien.

En France, vous pouvez bivouaquer si vous êtes sûr de vous trouver à une heure de tout chemin. De plus, pour éviter le camping sauvage, il est interdit de planter la tente durant la journée. Vous pouvez établir votre campement au cocher du soleil et vous devez le lever lorsqu’il se lève. Pour schématiser, montez votre tente à 7 heures du soir et pliez-la à 7 heures du matin.

En Italie, il est interdit de bivouaquer en-dessous de 2500 mètres d’altitude. En Suisse, le bivouac est interdit. Vous devrez donc passer quelques nuits dans des campings.

 

Quel équipement pour faire le Tour du Mont Blanc ?

 

liste-de-matériel-pour-le-tour-du-mont-blanc

Pensez à faire une liste du matériel nécessaire à votre séjour

 

Dans la préparation du Tour du mont Blanc, la question du matériel est fondamentale. Mal équipé, vous iriez au devant de risques réels. Il convient donc de partir à l’aventure avec un équipement adéquat. Pour une liste détaillé du matériel nécessaire pour le Tour du Mont Blanc, consultez nos articles sur le sujet :

 

Orientation

 

Pour éviter de vous perdre, même si les sentiers du TMB sont dans l’ensemble bien balisés, emportez une carte de votre itinéraire ainsi qu’une boussole pour vous y repérer. Cela vous évitera d’emprunter le mauvais embranchement ! Pour plus de sûreté, emportez le topo-guide avec le descriptif du parcours de chaque étape afin d’être certain(e) que vous êtes sur le bon chemin.

 

Sécurité

 

En plus d’un trousse de secours contenant le nécessaire pour les chutes et les éventuels troubles médicaux (maux de tête et d’estomac), pensez à emporter une couverture de survie. Si jamais vous étiez immobilisé(e) suite à une mauvaise chute, elle vous permettra de conserver votre chaleur corporelle en attendant les secours.

 

Les vêtements pour le Tour du Mont Blanc

 

Au moment de préparer le Tour du Mont Blanc, portez une attention particulière au choix de vos chaussures de randonnée. Sont-elles adaptées à un trek de plusieurs jours sur des terrains variés ? Nous vous conseillons d’opter pour des chaussures de trekking protégeant la cheville, offrant un bon amorti et une bonne accroche.

Pour le haut de corps, adoptez la technique des trois couches :

  • une première couche respirante laissant évacuer la transpiration (un t-shirt)
  • une deuxième couche vous isolant du froid (polaire, micro-polaire, soft-shell doublé, par exemple)
  • une troisième couche coupe-vent et imperméable vous protégeant des éléments (une veste imperméable type Gore-Tex)

Ainsi, vous pourrez moduler votre tenue en fonction de la météo de la journée. N’oubliez pas non plus de prendre un bonnet, une casquette et des lunettes de soleil !

 

Le matériel de randonnée et de trekking

 

La préparation du Tour du Mont blanc n’implique pas d’acheter du matériel d’alpinisme (piolet, crampons, baudrier, etc) si vous faites un itinéraire classique. Cependant, il vous faudra du matériel de randonnée adaptée et solide, à commencer par un sac suffisamment volumineux et offrant un portage adapté au séjour.

Si vous partez pour faire le Tour du Mont Blanc sans guide et en bivouac, vous aurez besoin d’équipement spécifique dont :

  • une tente de bivouac, légère et solide de préférence
  • un sac de couchage adapté aux températures
  • un matelas de sol
  • une popotte
  • un réchaud

De manière générale, nous vous invitons à tester votre matériel avant de partir sur le TMB. Si quelque chose ne vous va pas ou casse, il vaut mieux que ce soit avant la première étape ! Pour plus de détails, consultez nos articles dédiés ou contactez nos guides qui pourront vous conseiller.

 

La préparation physique : quels sport pour préparer le Tour du Mont Blanc ?

 

sports pour préparer le tour du mont blanc

Le trail mélange course à pied et amour de la montagne

 

Une préparation physique pour le Tour du Mont Blanc vous permettra de mieux profiter de votre trek et d’avaler les dénivelés plus facilement. La fatigue sera moins forte et le plaisir sera plus grand. Quelles activités physiques pratiquer pour se préparer au Tour du Mont Blanc ?

 

Le vélo

 

Pratiquer le cyclisme de manière régulière est une bonne idée pour préparer le Tour du Mont Blanc. Faire du vélo préserve les articulations des coups, entraîne toute la partie inférieure de votre corps et est très bon pour le coeur. Nul besoin de gravir le Mont Ventoux ou le col du Tourmalet ! En allant au travail au vélo et en faisant une sortie le week-end, vous entraînez déjà votre corps à une activité physique.

 

La natation

 

La natation, pratiquée de façon régulière et sous forme d’endurance, est un excellent sport pour préparer le Tour du Mont Blanc. C’est un sport très complet qui muscle l’ensemble de votre corps et particulièrement les muscles qui vont être sollicités durant le trek : jambes, dos, épaules. Tout cela en protégeant vos articulations !

 

La course à pied et le trail-running

 

La course à pied d’endurance sur terrain plat est une activité physique qui prépare très bien à un trek tel que le Tour du Mont Blanc. Votre coeur est votre capacité pulmonaire s’améliorent et vous habituez votre corps à un effort soutenu sur le temps long … comme la montée d’un col.

La pratique du trail-running, ou course à pied en montagne, vous préparera très bien à faire le TMB puisque vous infligez à votre organisme un entraînement de titan et tout cela dans un cadre agréable. En faisant du trail, vous vous assurez d’être dans une condition optimale.

Attention : la course à pied, sur le plat ou en montagne, est un sport “traumatisant” pour l’organisme. À chaque foulée, vous infligez des coups sur vos genoux et vos chevilles, vos muscles sont vivement sollicités comme votre coeur et vos poumons. Nous vous invitons donc à écouter votre corps et les signaux qui vous envoient et à consulter votre médecin si vous avez le moindre doute.

 

La randonnée !

 

Pour préparer un séjour de randonnée, le mieux reste de randonner ! Les mois avant le trek, réalisez des randonnées à la journée ou de 2-3 jours sur terrains variées et aux difficultés grandissantes. C’est l’occasion pour tester votre matériel, habituer votre corps à porter une charge proche de celle que vous aurez sur le Tour du Mont Blanc et entraîner votre corps à encaisser le dénivelé positif.

 


Nous espérons que cet article vous permettra de réussir votre préparation du Tour du Mont Blanc 🙂

Si vous avez une question ou une remarque, laissez-nous un commentaire ou envoyez-nous un message, nous serons ravis d’échanger.